Ce site utilise des cookies pour analyser le trafic et améliorer votre expérience. Nous vous invitons à consulter notre politique de protection de la vie privée pour en savoir plus Je suis d'accord

L’odyssée du CMO d’aujourd’hui

Le contexte dans lequel opère le Chief Marketing Officer (CMO) a beaucoup changé ces dernières années. Les budgets sont constamment sous pression, les équipes marketing doivent se doter de nouvelles compétences et les CEO attendent de leur service Marketing qu’il contribue à la croissance rentable de l’entreprise. Difficile d’être un héros lorsqu'on doit jongler avec autant de balles.
L’odyssée du CMO d’aujourd’hui. 

Le rythme du changement s’est accéléré

Au cours des siècles précédents, il fallait attendre 30 à 50 ans avant de voir apparaître de nouveaux concepts et technologies de rupture. Dans ce nouveau millénaire, l’évolution s’est accélérée et de nouvelles technologies de rupture naissent tous les cinq ans. Aujourd’hui, nous vivons à une époque où de nouvelles technologies de rupture sont créées presque tous les jours! Les CMO ne sont pas armés pour faire face à cette révolution technologique perpétuelle.

Le parcours du nouveau client digitalisé

Il y a vingt ans, tout était beaucoup plus simple : lorsque nous voulions acheter quelque chose, il nous suffisait de nous rendre au magasin du coin. Nous achetions les produits souhaités et rentrions chez nous. La tâche des marketeurs était alors plus aisée. Les marques se contentaient de démontrer leur qualité par l’intermédiaire des médias de masse (comme la télévision et la radio) ou, pour certaines d’entre elles, via des campagnes de marketing direct personnalisé. La relation avec le client, la partie la plus importante, était laissée au commerçant local. Puis est arrivé l’Internet. Nous avons alors commencé à comparer les marques, les spécifications et les prix avant de faire un achat, et ce confortablement installés dans notre fauteuil.

Aujourd’hui, à l’ère de l’Internet mobile, les magasins viennent à nous, où que nous soyons. Les applications sociales de recommandation nous disent même où trouver les meilleurs magasins dans les environs à partir des commentaires de nos amis. Et ce n’est pas tout : après avoir effectué un achat, nous ne resistons pas à la tentation de partager notre nouvelle acquisition sur Facebook ou twitter, une façon supplémentaire d’influencer les autres consommateurs. Tous ces canaux et points de contact en disent long aux CMO sur leurs produits et leurs clients, mais rares sont les marketeurs qui savent comment exploiter ces informations.

Un contenu centré sur le client

Dans un monde de plus en plus dominé par la technologie, les consommateurs attendent des marques qu’elles soient présentes sur différents canaux et qu’elles leur offrent une expérience pertinente et unique sur chacun de ceux-ci. Le temps est précieux dans notre société actuelle, et une entreprise qui s’adresse à vous avec un contenu personnalisé et pertinent est très appréciée. D’après une étude menée par Captora, 61 % des consommateurs sont plus susceptibles d’acheter à une entreprise qui propose un contenu personnalisé, qui leur « parle » véritablement, au bon moment. Or, rares sont les entreprises à être suffisamment armées pour offrir une telle expérience à leurs clients.

Le CMO doit demander à son équipe : " Quels sont les facteurs qui influencent le comportement d’achat de nos clients ? " 

La réponse aux besoins de ces nouveaux consommateurs numériques doit être centrée sur le client. Le CMO doit demander à son équipe : « Quels sont les facteurs qui influencent le comportement d’achat de nos clients ? Comment guider nos clients tout au long de leur parcours d’achat ? Comment offrir au client une expérience « one to one » ? ». Sur un marché qui évolue aussi rapidement et où la concurrence est rude, le suivi du client et son activation en temps réel sont la meilleure tactique à adopter pour survivre.

Bien entendu, vous aurez besoin d’informations et de technologie pour mettre en oeuvre cette approche. C’est là la seule façon de vous adapter au comportement du consommateur et de lui proposer le contenu approprié au bon moment lors de son parcours d’achat, de façon automatisée.